L'ECOLE DES MARIS

Théâtre

Salle Lino Ventura

Création

Molière raconte la responsabilité qui incombe à celui qui, en prise à un désir aveugle et exclusif, oublie l’autre

© Valérie Lecomte

Léonor et Isabelle, deux sœurs orphelines, se voient confiées à la mort de leur père à deux frères Ariste et Sganarelle. Ces derniers sont chargés par contrat de les élever, de les éduquer et enfin ou " de les épouser " ou " d'en disposer ".

Léonor et Isabelle deviennent ainsi les pupilles de ces deux frères d'âges mûrs aux conceptions différentes. Les tuteurs nourrissent tous deux des espoirs envers elles.

Ariste prend le parti de la tolérance et de la confiance en espérant remporter le cœur de Léonor.
Sganarelle, de son côté, épie les moindres agissements d'Isabelle, choisit, par peur maladive des méthodes austères. Lui interdit toute sortie avec sa sœur et Lisette, sa suivante. Il l'enferme, voire la séquestre. Bien évidemment Isabelle tombe amoureuse de Valère, un jeune voisin.

Pour rompre avec la tyrannie de Sganarelle, naissent dans la bouche d'Isabelle une série de subterfuges pour avoir raison de cet impérieux tuteur

Elle va trouver en elle toutes les ressources pour échapper au despote et rejoindre Valère. Sganarelle aveuglé par l'amour possessif qu'il porte à Isabelle sera au final l'artisan de sa propre chute en devenant lui-même l'entremetteur entre les deux jeunes amants, Isabelle et Valère.

 

Cette œuvre en alexandrins, aux allures de farce jubilatoire touche à des questions sociales et politiques. Profondément humaine, elle recèle une dimension existentielle et poétique. Le personnage de Sganarelle donne à voir multiples facettes de nos humanités et de nos paroxysmes.

 

Avec l'Ecole des maris, il en va du désir de raconter avec poésie la complexité des rapports amoureux mais aussi de metre en résonance cette pièce de 1661 avec aujourd'hui témoignant du chemin qu'il nous reste à accomplir quant à la question d'équité entre la femme et l'homme.

Durée : 1h30
Plein tarif : 15 € - Tarif réduit : 11 € - Tarif groupe : 8 €
Location à partir du lundi 4 janvier

www.lamaindarineblanche.fr

D'après Molière
Mise en scène : Alain Batis

avec Emma Barcaroli, Anthony Davy, Théo Kerfridin, Julie Piednoir, Marc Segala, Boris Sirdey, Blanche Sotto

Scénographie : Sandrine Lamblin - Musique : Joris Barcaroli - Lumières : Nicolas Gros - Costumes : Jean-Bernard Scotto - Perruques et maquillages : Judith Scotto. Regard chorégraphique : Amélie Patard - Régie générale : Nicolas Gros - Régis son : Gaultier Patrice
 

 Une production de la compagnie La Mandarine Blanche
Co-productions : Le grand R - Scène nationale de la Roche-sur-Yon, Théâtre de Saint-Maur, Théâtre Jacques Prévert d'Aulnay-sous-Bois, Théâtre Madeleine Renaud de Taverny, Sud Est - Théâtre de Villeneuve Saint-Georges
Partenaires : La Ferme de Bel Ebat - Théâtre de Guyancourt, Maison des Arts du Léman de Thonon-les-Bains, La Scène du Châtenois/Le Trait d'Union de Neufchâteau, Théâtre de Saumur, Théâtre des 2 Rives de Charenton, Théâtre du Vésinet - Alain Jonemann, le TAPS - Théâtre Actuel et public de Strasbourg - Théâtre Louis Jouvet de Rethel-Ardennes - Scène conventionnée d'intérêt national art et création, l'Athénée - Petit Théâtre de Rueil, La Méridienne - Scène conventionnée de Lunéville, Les 3 Pierrots de Saint-Cloud, Carré Bellefeuille de Boulogne Billancourt, La Madeleine - Scène conventionnée de Troyes.
En coréalisation avec le Théâtre de l'Epée de Bois - Cartoucherie Paris
Avec le soutien de la région Grand Est
Avec la participation artistique du Studio d'Asnières - ESCA
La Mandarine Blanche est conventionnée par la DRAC Grand Est - Ministère de la Culture

 

Tous les spectacles